Nos produits

Transgene a développé un important portefeuille de produits d’immunothérapie dans le domaine du cancer et des maladies infectieuses. Ce portefeuille est constitué de plusieurs plateformes innovantes à base de vecteurs viraux issues de la Recherche de Transgene et d’accords de licence.

Pipeline

Collaborations externes

L’innovation grâce à l’établissement de collaborations est une stratégie clef à Transgene et la société tire avantage de ses expertises de R&D et de son portefeuille de produits et de procédés au travers de programmes collaboratifs avec une grande variété de partenaires externes. Transgene, qui a un historique riche de collaboration fructueuses avec des partenaires à la fois publics et privés, a été impliqué dans plus d’une douzaine de programmes collaboratifs bénéficiant de financements publics. Plusieurs exemples représentatifs sont donnés ci-dessous et l’équipe d’Open Innovation de Transgene est constamment à la recherche de nouvelles opportunités de collaboration, aussi bien au niveau national qu’international, pour renforcer et étendre le pipeline de produits et de technologies de la société.

Projets collaboratifs nationaux

ADNA (Advanced Diagnostics for New Therapeutic Approaches) (en cours). Le programme ADNA est coordonné par l’Institut Mérieux et supporté par Bpifrance, la Banque publique d’investissement française. Le programme a réuni 4 sociétés spécialisées dans le diagnostic (bioMérieux et Genosafe) et le développement de thérapies (Transgene et Généthon) dans le but de développer des produits de médecine personnalisée pour le traitement de cancers, de maladies infectieuses et de maladies génétiques. Le programme se concentre sur des approches pharmacogénomiques et sur le développement de biomarqueurs ; ces marqueurs permettront d’établir un diagnostic précoce et d’améliorer la compréhension des mécanismes à l’origine de l’évolution des maladies et du niveau de réponse des patients aux traitements. La contribution spécifique de Transgene est de développer des biomarqueurs immunologiques qui permettront de prescrire de nouveaux produits d’immunothérapie aux patients les plus à même d’en bénéficier. Le programme ADNA a été très précieux pour Transgene en contribuant à l’identification de biomarqueurs prédictifs potentiels pour plusieurs de ses produits en développement, notamment le produit TG4010 qui est à un stade avancé de développement clinique pour le traitement du cancer du poumon « non à petites cellules ». Plus d’informations sur le programme ADNA : www.institut-merieux.com.

OncoVaccine (en cours). Financé par l’ANR, Agence Nationale pour la Recherche française, le but de ce programme est de développer une nouvelle génération de vecteurs de la vaccine oncolytiques avec un indice thérapeutique augmenté. Le rationnel du projet est basé sur l’identification de facteurs intracellulaires spécifiques qui limitent la réplication dans les cellules tumorales ; ces facteurs après identification pourront être ciblés et neutralisés via la construction de vecteurs oncolytiques armés spécifiquement. Les partenaires du projet sont deux laboratoires académiques de renom, l’IGBMC (UMR7104 CNRS/UdS Inserm U964) et IREBS (UMR 7242).

• Transgene est un membre actif des pôles de compétitivité, Alsace BioValley (http://www.alsace-biovalley.com) dédié aux innovations thérapeutiques, et Lyonbiopôle (www.lyonbiopole.org) focalisé sur les maladies infectieuses, le cancer, la nutrition, les maladies métaboliques et les neurosciences. Deux projets collaboratifs impliquant Transgene ont été labelisés et sont financés par Bpifrance :

o NATHEB (cloturé en juin 2013). Le but de ce projet a été de supporter le développement de nouvelles approches thérapeutiques pour traiter l’hépatite B chronique, incluant le candidat d’immunothérapie de Transgene, le TG1050. Les autres partenaires du projet étaient Edelris, Poxel et l’unité INSERM 851.

o CELLPAT (FUI AAP 16, en cours). Le projet a pour but l’optimisation du management et du contrôle des procédés de biomanufacturing dans les domaines de la culture cellulaire et de la production de molécules biologiques et de particules virales, en accord avec les initiatives PAT et QbD promues par les autorités de santé françaises. Les autres partenaires du projet sont Sanofi Pasteur, Merial, The CoSMo Company et l‘unité CNRS LASIR UMR 8516.

NAT B (Biomarkers for natural history and vaccine therapy of chronic HBV infections)(lancement prévu Q3 2015). Transgene, en tant qu’entité de l’Institut Mérieux, est impliqué dans BIOASTER, le seul Institut de Recherche Technologique en lien avec la Santé en France (www.bioaster.org). Ce projet est focalisé sur le développement de biomarqueurs pour des produits d’immunothérapie pour traiter l’hépatite B chronique et implique Transgene, l’INSERM et les Hospices Civils de Lyon.

Collaborations internationales

IMMUNOCAN (en cours). Transgene coordonne ce programme Européen financé dans le cadre du FP7 qui a pour but d’intensifier la coopération entre les pays d’Europe et la Chine. Le programme se concentre notamment sur l’identification de marqueurs immunologiques qui pourraient constituer des potentiels facteurs pronostics chez des patients chinois atteints de cancer. Le FDUSCC (Fudan University Shangai Cancer Centre)(Chine), l’University of Copenhaguen (Danemark), l’IRCCS Fondazione (Istituto Nazionale dei Tumori)(Italie) et la Medizinische Hochschle of Hannover (Allemagne) font aussi partie du programme. Les activités d’IMMUNOCAN sont conduites dans les laboratoires de l’Institut pour la Recherche sur le Cancer conjoint FDUSCC et Institut Mérieux (FDUSCC-IM) à Shangai où Transgene agit localement comme partenaire opérationel. Le but ultime du programme est de batir un centre de référence Euro-Asie pour la recherche médicale et scientifique sur le cancer.

Helazyme (en cours). Transgene et New England Biolabs (NEB) ont été sélectionnés au travers d’un programme d’innovation co-organisé par Alsace BioValley et le Massachusetts Life Sciences Center (MLSC). Ce programme international collaboratif pour l’industrie est supporté par des grants du MLSC et de Bpifrance. Cette collaboration se focalise sur la découverte d’une approche innovante pour améliorer la digestion des impuretés d’ADN lors du manufacturing des lots de vecteurs viraux. Transgene développe un nouveau procédé de production de vecteurs viraux à haut rendement et NEB apporte au projet son savoir-faire en épigénétique et en enzymologie.

Publications