ASCO 2018 : de nouveaux résultats cliniques encourageants pour Pexa-Vec

Une seule injection de Pexa-Vec par voie intraveineuse induit une activité antitumorale

Les résultats de l’étude clinique confirment que le virus oncolytique (VO) Pexa-Vec augmente les réponses immunitaires contre les tumeurs. Le VO est est exprimé dans les tumeurs, où il se réplique de façon sélective.

Il induit une forte réponse antitumorale de la part du système immunitaire inné (cellules NK) et adaptatif (lymphocytes T « tueurs »). Il entraine aussi la sécretion de différents signaux qui contribuent à stimuler la réponse immunitaire.

Pexa-Vec induit la surexpression de PD-L1 et PD-1 (des molécules présentes à la surface des cellules tumorales qui inhibent certains lymphocytes T), ce qui conforte le bien-fondé des essais cliniques le combinant à des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires anti-PD-1 tels que nivolumab qui restaurent les interactions avec ces lymphocytes. Un essai clinique combinant Pexa-Vec et l’anti-PD-1 nivolumab est en cours (Plus d’informations).

Une réponse pathologique complète et une réponse pathologique partielle ont été observées lors de la résection chirurgicale chez deux des quatre patients évaluables ayant des métastases au niveau du foie.

Ces données confirment clairement l’activité antitumorale de Pexa-Vec.

Plus d’informations